20-DELTAPLANE & PARACHUTE...

Publié le par NADÈGE

DELTAPLANE À ST-HILAIRE-DU-TOUVET (Isère)
en juin 2007





























&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

ET...

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&










PARACHUTE À GAP-TALLARD (Hautes-Alpes)
en juillet 2008

















........................................................................................................................







Mes enfants... en Oiseaux ???...

Moins à l'aise dans les Airs que dans l'Eau !!!

Le coeur serré, le souffle coupé et la pâleur au visage...
Se jeter dans ce vide... ce grand vide... Que d'émotions et d'adrénaline !!!

Finalement, ils ne regrettent pas les sensations fortes... vécues de tout  là-haut jusqu'à... ... l'atterrissage !!!!!!!... 


Ah les enfants !!!... ... ... même grands enfants !!! ??? !!!...



















Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le Pierrot 14/04/2009 14:03

Ne me dis pas que tu pratiques ce sport, j'ai mes brevets de parachutiste, de pilote ulm et paramoteur...plus prof d'équitation...
mais je vois que tu fais plus du kayak...moi, c'est plus aérien...bise Nadège...

Sandie 03/04/2009 11:25

Et, oui, 2 épisodes de sensations fortes vécues avec beaucoup d'émotion.

Pour le Deltaplane : 2 émotions !
- la trouille de sauter de cette planche en bois, au dessus d'une falaise, et en dessous d'une armature faite de carbone et de toile !
- Mais, une fois dans le vide, j'ai su ce que c'était d'être un OISEAU. La position allongée au dessus du vide donne vraiment l'impression d'être un oiseau !

Pour le parachute : 4 émotions !
- une grosse trouille pendant que le petit avion monte, monte, monte dans le ciel pour arriver à plus de 4000 mètres, au dessus des montagnes
- une méga trouille quand le moniteur ouvre la porte de l'avion et me tape sur l'épaule pour me dire : "on va y aller"
- et, une fois en chute libre : des cris de joies pendant une minute ! Que c'est bon d'être en chute libre à plus de 200 km/heure, de regarder les montagnes...
- et, ensuite une fois que la voile du parachute est ouverte et que nous approchons doucement de la Terre, la grosse montée d'adrénaline vécue pendant la chute libre retombe tout doucement et me fait trembler de tout mon coeur !

Bref, 2 moments forts. Si vous avez besoin d'une bouffée d'adrénaline express, n'hésitez pas ! C'est tout simplement sensationnel

Monelle 03/04/2009 09:15

Et pourquoi ils n'ont pas emmener leur Maman ? je sais tu préfères le "plancher" de l'eau !!!!
Bon W.E. bisous